Aller au contenu principal
Les gens qui font Troinex

Thomas Wullschleger, un troinésien qui roule pour les autres

Dans cette édition de TROIMAG, nous partons à la rencontre d’un homme qui a choisi Troinex presque autant que Troinex l’a choisi. Féru de BMX et de permaculture, Thomas Wullschleger est une figure bien connue de la commune. Un homme à la main verte et, malgré son jeune âge, à la vie de sportif bien remplie. 

Thomas Wullschleger, 1er personnage de notre série de portraits Les gens qui font Troinex

Il y a des personnes qui se passionnent pour les autres. Thomas Wullschleger fait sans conteste partie de ces dernières. Vous l’avez sans doute déjà croisé dans le jardin en permaculture qui jouxte le parc communal, ou encore occupé au terrain de BMX avec les jeunes que notre ancien champion européen forme depuis 2009. Mais avant de parler de tout ça, revenons un peu en arrière dans la vie de notre Troinésien d’adoption. 

Thomas Wullschlager aura 43 ans au mois de juin. Né aux Grangettes, c’est un enfant de la région qui grandit avec ses parents et sa grande sœur Lilo dans la commune limitrophe de Veyrier. Après un passage au cycle d’orientation de Pinchat, il fait un court arrêt d’une année à l’école de commerce avant de prendre son cartable direction l’école de culture générale Jean-Piaget où il reçoit le prix spécial « aide à un camarade vivant avec un handicap ». S’en suit une année sabbatique qui lui permet de faire son armée, mais aussi de vivre son rêve californien durant trois mois. Il a alors 18 ans. Sur la côte pacifique, notre féru de bicyclette motocross rencontre ses idoles de la discipline. Accompagné de son vélo et de son baluchon, il dévore les possibilités offertes par Huntington Beach, municipalité côtière du comté d’Orange, située dans le sud de l’État, paradis des surfers, des skateurs et des riders en tout genre. Ce voyage le marquera durablement, inscrivant la culture américaine au plus profond de son être.

Un homme toujours en mouvement 

De retour en Suisse en 1997, il obtient son diplôme d’infirmier en 2001. Il travaille près de 4 ans dans les soins généraux puis en psychiatrie avant de devenir éducateur spécialisé ainsi que travailleur social hors murs pour la délégation à la jeunesse de la Ville de Genève. À 29 ans, changement radical d’orientation professionnelle. Il apporte ses compétences 10 ans durant à une entreprise pharmaceutique de la place. Il voulait tenter autre chose, fort de sa maîtrise de l’anglais. La pharma lui permet de devenir formateur. « J’ai fait trois fois le tour du monde grâce aux voyages professionnels » nous dit-il. Ce ne sera pas la période la plus reposante de sa vie. 10 ans plus tard, il a envie et besoin d’autres choses. Il veut vivre différemment. « C’est à cette période que j’ai été engagé comme éducateur à Aigues Vertes auprès des personnes vivant avec un handicap mental. Le village compte une centaine d’habitant.e.s. C’est un lieu unique, formidable. »

Troinex, le 3 mars 2021. Portrait de Thomas Wullschleger. © Magali Girardin

Troinex pour vivre sa passion  

Mais comment Thomas Wullschleger atterrit-il à Troinex ? En deux-roues évidemment ! C’est en 2008 que la commune lui offre la possibilité de participer au développement de la piste de BMX non loin de l’Agorespace. Le vélo et ses rencontres troinésiennes lui permettent de trouver un charmant logement dans une villa chemin de Saussac. C’est dans cette fenêtre de sa vie foisonnante qu’il découvre la permaculture et qu’il se rapproche de la terre, de l’essentiel. « Dans le jardin communal dont je m’occupe, j’aimerais pouvoir développer un programme d’encadrement social et développer de nouvelles activités auprès de publics avec des besoins spécifiques ».

À la question de savoir s’il se voit vivre de nombreuses années à Troinex, la réponse est sans appel : « Troinex, c’est 3 fois mieux. L’équipe de la Mairie est vraiment extraordinaire. La commune a la capacité de s’interroger sur son avenir dans une perspective durable. Personnellement, j’ai le rêve de trouver une ferme pour y vivre, et y développer mes activités de permaculture. J’espère vraiment que ce projet pourra se réaliser ici. »

J’ai des kilos de médailles et de coupes 

« Ça été un raz-de-marée humain lorsque l’on a inauguré la piste de BMX en 2008. Des centaines d’enfants et de parents étaient présents, se souvient Thomas Wullschleger. C’était incroyable. »
Pour cet ex-champion de la discipline (il finit 3e aux Championnats du Monde en 1998 et obtient une 9e place à l’échelle mondiale en 2000), Troinex lui a permis de partager sa passion tout en vivant dans un cadre idyllique.

Thomas, comment t’es venu la passion du BMX ? 

À l’époque, une bande d’expatriés avaient amené des BMX dans les bois de Veyrier. Un jour, j’ai participé à une de leurs compétitions avec mon vélo 16 pouces équipé de petites roues. C’est là que le mariage s’est fait. C’est l’aventure, le côté cascadeur tout en étant artistique qui me plaît dans le BMX. La proximité de la nature et le respect de la terre font aussi partie des valeurs de ce sport. C’est sans doute quelque chose de déterminant pour moi.

Comment as-tu pu développer cette activité à Troinex ? 

Il y a bien sûr eu l’inauguration de la piste en 2008. Mais j’avais aussi envie de pouvoir rouler localement et de rendre à ce sport ce qu’il m’avait apporté. J’ai commencé à donner quelques cours. La mayonnaise a tellement bien pris que les parents ont réclamé la constitution d’un club. Après  et des habitants de Troinex, nous avons pu développer cette activité. C’est vraiment incroyable d’avoir pu compter sur l’administration communale et ses élus pour pouvoir proposer ce service unique dans une commune de cette envergure. 

Comment vois-tu le développement de l’activité BMX à Troinex ? 

Le club à été créé y a 10 ans et nous avons tout fait nous-mêmes, de la construction à l’entretien de la piste jusqu’à l’accueil des riders, etc. Pour l’heure, nous avons limité à 16 le nombre d’inscriptions possibles, mais de nombreux parents souhaitent qu’il y ait plus de cours, comme le mercredi après-midi par exemple. En résumé, nous souhaitons maintenir nos acquis et les cours actuels. Nous réfléchissons aussi à agrandir le terrain et faire des compétitions si nous le pouvons !

Une journée de Thomas à Troinex 

La permaculture, une passion durable 

« La permaculture est un terme générique pour décrire les méthodes de jardinage de nos anciens. Cela consiste à remettre les choses à leur place et laisser la nature faire.» Cela fait 4 ans que Thomas Wullschleger s’est mis au jardinage en respectant les 14 principes fondamentaux de la discipline. Ces méthodes lui ressemblent : revenir à l’essentiel, savoir prendre le temps, respecter son corps et son environnement. Ce qu’il préfère dans les possibilités offertes par la permaculture ? « Ma passion c’est tout ce qui est lié au jardin potager, à l’arboforesterie et à la réappropriation des techniques de bases oubliées et qui excluent l’utilisation de produits phytosanitaires ou d’engrais. 

Un écrin végétal et de nombreuses variétés

Sur les 400 mètres carrés mis à disposition par la commune, on y trouve les légumes habituels comme des poivrons, des aubergines et des choux. « Avec mon partenaire dans cette aventure, nous aimons aussi cultiver des végétaux moins communs comme des artichauts, du wazabi, de la consoude ou encore de la casseille qui est un croisement entre le cassis et la groseille, précise notre troinésien. Nous avons aussi des aromatiques classiques comme le thym, l’origan, le romarin, mais nous avons également des choses plus rares comme la sauge blanche sacrée, l’hysope, le cataire citron ou des saveurs venues d’ailleurs comme le huacatay originaire des Andes. » 

Développer un jardin en permaculture prend du temps et demande d’adapter ses techniques. Voici trois astuces de Thomas Wullschleger pour potager tout en respectant son environnement. 

Une journée de Thomas à Troinex 

Astuce #1 – La grelinette permet de retourner la terre plutôt que de la labourer. Grâce à cet outil, le sol est décompacté tout en évitant de mélanger inutilement les strates du terrain. Vous respectez ainsi la vie du sol et de ses habitants (vers de terre, bactéries,
xylophages, etc.). La grelinette, c’est vraiment chouette. 

Astuce #2 – Le paillage permet de favoriser et de développer la vie du sol et d’obtenir de meilleurs résultats dans votre jardin.
Il est possible de pailler avec du foin, de la paille bien sûr, mais aussi avec du broillat de bois du chanvre ou de l’ardoise. Résultat ? Des économies d’eau pouvant aller jusqu’à 60-70% en comparaison avec les modes de culture classiques. En effet, le paillage permet de lisser l’écart entre les périodes humides et sèches tout en donnant la nourriture nécessaire aux vers de terre, en évitant le durcissement du sol et en protégeant contre les intempéries. Soyez généreuses et généreux dans les quantités. Le paillage est le meilleur des habillages. 

Astuce #3 – L’Eau-de-Saule est l’astuce ultime pour faire ses boutures d’arbres ou de buisson grâce aux auxines contenues dans cet arbre commun sous nos latitudes. La composition chimique des auxines, aux propriétés similaires à l’aspirine, permet de favoriser le développement racinaire. Pour fabriquer vous-même cette potion végétale, il vous faut trois branches de saule et ses feuilles que vous découpez en petits morceaux avant de les mettre dans une bouteille d’un litre. Vous y ajoutez de l’eau et laissez tremper le tout durant 10 jours. Vous mélangez ensuite un litre de ce liquide avec 9 litres d’eau (ratio de 1/10). Arrosez régulièrement et vous verrez vos boutures de lavande, myrtilles, pommiers ou forsythia se développer comme jamais. Laissez donc l’eau-de-saule jouer son rôle.

BIO EXPRESS

11 juin 1978 : naissance aux Grangettes

1990 : Thomas commence le BMX au bout-du-monde

1995 : il devient champion romand de bmx course

1998 : 3e place aux championnats du monde de BMX Dirt à Portimao au Portugal

2000 : 9e place aux championnats du monde

2001: diplôme d’Infirmier (niveau II)

2002 : membre fondateur de l’association Swiss BMX Freestyle

2008 : inauguration piste BMX de Troinex

2009 : emménagement à Troinex et premiers cours BMX à la piste de Troinex

2010 : création du BMX Club Troinex

2014 : installation de la 1ère borne de réparation vélo à Troinex (1ère cantonale, et 3e suisse)

2015 : roi du tir 2015

2018 : création du Jardin de permaculture & association Permaculture et Biodiversité

Vous voulez en savoir plus sur ce projet ? Consultez donc la page Facebook Permaculture & Biodiversité www.facebook.com/Permaculture-Biodiversité-105043501653593

Remerciements 

Thomas Wullschleger tenait à remercier sa compagne Sylvie et sa fille Norah,
M. Lavorel, M. Niederhauser et l’équipe de la Mairie. Laurent et Florian, les familles Botbol, Eich et Courbat, le comité du BMX Club, David Dennemont, Giorgio Zagami, Souhaila Menoud, Laurent Corbat, ainsi que tous ses amis et ses connaissances de Troinex.
Ridez vos vélos et plantons des arbres !


Actualités

Vivre ici
19 septembre 2022

Apéritif d’automne et Inauguration du nouveau véhicule des pompiers – vendredi 30 septembre 2022

Vous êtes cordialement conviés à participer à cet apéritif et à venir découvrir le nouveau véhicules des pompiers entre 17h30... Lire plus
Vivre ici
27 septembre 2022

Film « Le poids du vide » et Table ronde

Voici le rétrospectif filmé de l'événement qui s'est déroulé à l'ancienne salle communale, le samedi 14 mai dernier suite à... Lire plus
Vivre ici
27 septembre 2022

SEMAINE DE LA DEMOCRATIE

Construire la démocratie : un enjeu crucial au coeur de la 8e édition - du 1er au 8 octobre 2022... Lire plus
Environnement
27 septembre 2022

Subventions énergie

Devenez acteur de la transition énergétique La commune de Troinex a récemment adopté un règlement dans l'optique d'encourager et de... Lire plus