Aller au contenu principal
Le mot du Maire

Et si on arrêtait de se plaindre !

Chères Troinésiennes et chers Troinésiens, la fin de la pandémie n’a pas rimé avec lumière et jour de joie comme souhaité dans le dernier éditorial. Une guerre en Europe a succédé à ces deux années remplies de difficultés dues au virus et à ses divers variants.

La crainte de la maladie a été trop vite suivie par une autre peur ancestrale, celle de la guerre. Des moyens militaires que je ne pensais plus envisageables en Europe : bombardements, chars d’assaut et tranchées, ainsi que les atrocités humaines que cela provoque. La situation dans le monde se délite un peu partout, le respect des droits humains se détériore, la démocratie, système fragile, à préserver avec la plus grande attention, recule dans bien des pays. 

Heureusement, la solidarité, le courage, les élans de générosité et les moyens mis à disposition (voir par exemple les actions entreprises dans notre commune dans l’article ci-contre), compensent un peu ce malheur qui frappe à notre porte.  

En quelques semaines, des habitations sont détruites, des vies sont enlevées, des familles sont dispersées en Europe. C’est un inconcevable bouleversement. D’où cette phrase qui devrait être comme un mantra dans nos pensées : « Et si on arrêtait de se plaindre » de nos (petits) soucis, du trop de bruit, du trop de transit automobile, du trop de construction, du mauvais temps ; il n’y a pas assez de soleil ou pas assez de pluie, etcetera, etcetera. Cette faculté que l’humain a de regarder que le verre à moitié vide, au lieu de se satisfaire de la partie pleine. L’heure n’est pas à la lamentation, retroussons nos manches afin de poursuivre notre objectif du bien vivre ensemble. Malgré les difficultés, notre situation est enviable, le développement de la commune est harmonieux et prometteur. 

Bien sûr tout n’est pas parfait, tout est améliorable et je ne souhaite pas faire de l’angélisme. Mais il semble bien utile de prendre conscience de notre chance de vivre à Genève et ici, dans notre commune, un petit éden à l’intérieur du grand paradis qu’est la Suisse.

Restons bien attentifs : la démocratie est précieuse et fragile, ce système est à préserver avec le plus grand respect.

En attendant de vous revoir, lors de la fête des promotions, de l’apéritif d’été ou encore du 1er août, je vous souhaite, avec Béatrice Hirsch et Marc Truan, un été agréable, plein de sérénité et une paix retrouvée. Je vous souhaite également de beaux moments de partage en
famille et entre amis.

GUY LAVOREL, MAIRE DE TROINEX


Actualités

Vivre ici
29 juin 2022

ACTIVITES D’ETE ORGANISEES PAR LES TSHM

AOUT 2022 Vers le programme Pour toutes les activités, pensez à vous inscrire rapidement ! Toutes les informations : https://tshmsaleve.org... Lire plus
Vivre ici
3 août 2022

Film  » Le poids du vide » et Table ronde

Voici le rétrospectif filmé de l'événement qui s'est déroulé à l'ancienne salle communale, le samedi 14 mai dernier suite à... Lire plus
Vivre ici
28 juillet 2022

Contrôle du réseau de Gaz naturel

En tant que distributeur de gaz naturel, les Services Industriels de Genève (SIG) procèdent, selon le règlement en vigueur, au... Lire plus
Environnement
11 juillet 2022

Subventions énergie

Devenez acteur de la transition énergétique La commune de Troinex a récemment adopté un règlement dans l'optique d'encourager et de... Lire plus